Après avoir écumé les festivals, férias et autres événements de la région tout l’été, nous sommes partis en vacances bien méritées début septembre. Cet année, nous avons voulu jouer les baroudeurs et tenter un mode de vacances que nous n’avions jamais testé mais qui nous tentait depuis très longtemps : partir en van aménagé…

Avoir un van aménagé, c’est un peu de rêve d’enfant pour nous. Mais question budget, l’achat d’un tel véhicule n’est pas donné et pour une première, nous avons préféré nous tourner vers la location. Un bon moyen de tester et voir si ce mode de vacances était vraiment fait pour nous.

Parce que notre volonté est toujours de dénicher les petites pépites bordelaises, nous nous sommes tournés vers une entreprise de Saint Jean d’Illac qui loue des vans aménagés, j’ai nommé Camp In Van. Après avoir rencontré Céline et Nico, les deux responsables – amoureux des road trip et des voyage « nature »- , et avoir choisi le modèle de Van qui nous convenait le mieux (et oui ils s’adaptent à vos besoins), nous voilà partis on the road, à sillonner l’Espagne. Un périple d’une semaine dans une maison roulante…

Le confort

Pour ceux qui auraient peur de manquer de confort, sachez que tous les modèles existent et peuvent s’adapter à vos besoins. Dans le nôtre, on retrouvait tout le confort de notre appartement bordelais : électricité, réserve d’eau de 80L, des plaques, un évier, un frigo, un canapé-lit, un lit à l’étage, une table intérieure/extérieure, des placards, une douche et même des toilettes ! Autant dire le grand luxe !

Luxe que nous n’avons pas consommé puisque la douche et les toilettes ont été de trop pour nous. En effet, en fonction de votre destination, vous pouvez trouver tout le nécessaire niveau hygiène sur votre route. De notre côté, nous avons longé la côte méditerranéenne puis la côte basque de l’Espagne et avons trouvé des douches sur toutes les plages où nous sommes allés.

 

 

La conduite

Plus compact qu’un camping-car, plus pratique qu’une voiture, le van aménagé permet de circuler, stationner un peu partout et de passer là où tous les camions et autres véhicules hauts ne passent pas. Vous voyez les barres de parking à 2 mètres ? Avec un van inférieur à cette hauteur, aucun souci, vous passez dessous !

En plus, le permis B suffit pour conduire ces « camionnettes ». Si le modèle est assez récent, vous ne verrez pas de différence avec votre petite citadine excepté peut-être la hauteur. On se sent haut et en sécurité au volant. Pour les filles qui auraient peur de conduire ces gros engins, pas d’inquiétude à avoir, on s’y fait très vite et on a même du mal à reprendre une autre voiture ensuite. Testé et approuvé !

Se restaurer

Côté restauration, ce type de vacances est pour sûr très économique.Vous pouvez stocker vos aliments au frais et cuisiner comme à la maison ! Nous nous sommes octroyés deux restaurants pendant notre semaine de vacances. Pour les autres repas, nous avions fait les courses avant de partir et avons préparé à manger midi et soir pour ne pas avoir à trop dépenser. Un vrai + quand on ne veut pas pas exploser son budget vacances avec les repas.

 

Dormir

L’éternelle question (après celle des toilettes) que nous avons eu à notre retour : avons-nous rencontré des soucis pour trouver des coins où dormir ? AUCUN ! Il est vrai que nous sommes partis en Espagne et que le camping dit « sauvage » y est largement toléré. Nous avons donc dormi sans problème au bord de la plage avec le lit du haut levé (Pays Basque espagnol) comme en pleine ville sur le canapé-lit du bas (Barcelone).

 En France, c’est peut être un peu plus problématique de se poser dormir n’importe où mais en fouillant un peu sur Internet, vous pouvez trouver des spots très sympas où vous ne serez pas embêté pour passer 1 ou plusieurs jours. A vous de trouver les vôtres également ! On n’est pas peu fier quand on a trouvé LE spot parfait sans aucune autre présence humaine dans les parages.

Pour les plus flemmards, il vous restera toujours les aires de camping-cars mais elles sont loin d’avoir le charme de petites criques sauvages ou de coins de forêts perdus. Vous serez aligné entre deux gros camping-cars sur du goudron. Ça fait moins rêver de suite…

Petit conseil : même s’il est assez facile de trouver un spot pour poser bagage le temps d’un soir, mieux vaut trouver l’endroit idéal avant la tombée de la nuit. Cela vous évitera de tourner longtemps et de devoir vous poser par défaut là où vous êtes. On se souviendra du seul endroit que nous avons du trouver de nuit : une aire d’autoroute pour routiers espagnols pas très accueillante. Le bruit toute la nuit des chauffeurs et de leurs camions auront eu raison de nous ! Notre motivation pour dormir près de paysages incroyables les nuits restantes n’en a été que renforcée !

 

Question prix

Niveau tarifs, la location d’un tel véhicule est effectivement un budget assez conséquent. Comptez entre 70 et 130 euros par jour en fonction des loueurs, de la saison, des modèles, et des options.Ce que vous devez vous dire, c’est qu’un van aménagé vaut pour une location d’un véhicule qui vous emmènerait à votre destination de vacances ET pour la location de l’hébergement. Si vous avez de quoi vous faire à manger comme nous, c’est encore mieux question porte-monnaie !

A prendre en compte avant de vous lancer : certains loueurs annoncent des prix plus bas que d’autres mais aucune option n’est comprise (la douche par exemple). A vous alors d’évaluer vraiment vos besoins pour voir quel loueur et quel modèle de van proposé vous correspondent au mieux.

Point peut-être le plus important dans la location de ce genre de véhicule : le confort peut être plus ou moins là et vous pouvez décider de partir avec le minimum, vous devez prendre en compte le forfait kilométrage.  Certains loueurs en effet proposent leurs véhicules avec une limite de kilomètres à parcourir, par jour ou par semaine. Si vous êtes dans un état d’esprit de road trip, que vous avez une vague idée de votre destination finale et que vous ne voulez pas passer votre temps à calculer si vous avez trop roulé aujourd’hui, préférez donc un forfait « kilométrage illimité ». Ce n’est pas forcément plus cher mais ça vaut vraiment le coup. Le but de ce genre de voyage, c’est de se perdre et de s’évader. C’est un peu plus compliqué quand on est bridé par le nombre de kilomètres.

 

Un réel sentiment de liberté

Seuls ceux qui voyagent dans ce genre de véhicules connaissent cette drôle d’impression : se sentir à la fois totalement dépaysé, et en même temps, à l’abri chez soi.

Et c’est bien vrai… Ce sentiment de liberté a été omniprésent durant nos vacances. Bien sûr, on aurait pu choisir des chambres chez l’habitant ou en auberge tout au long de notre périple mais nous n’aurions pas dormi si près de l’océan bercés par le bruit des vagues, pris l’apéritif perdus dans les Pyrénées ou dîner en pleine forêt landaise lors de notre retour. 

Un voyage inoubliable, un mode de vacances qui correspond totalement à notre état d’esprit et nos envies. C’est sûr, pour nous ce n’est que partie remise. Prochaine étape, avoir le nôtre et l’aménager ? A envisager sérieusement quand on  devient mordu. Pour les autres, ceux qui hésitent ou qui ne partent pas suffisamment dans l’année pour en acquérir un, la location reste une vraie solution.

Et si vous vous lancez dans un road trip en van aménagé, n’hésitez pas à partager avec nous votre expérience. C’est avec grand plaisir que nous relaierons vos photos et vos aventures.

 

(Visited 12 941 times, 2 visits today)

2 Commentaires

  1. Yelle 17 septembre 2014 at 2:45

    Cool ! ça donne vraiment envie !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *